Quand les interprètes font les journalistes: Une analyse linguistique