Le dernier bouffon hugolien dans le Théâtre en liberté